Ce forum est celui du club de jeux des Forgeurs de Rêves (Mons) et sert à l'organisation du club au quotidien ainsi qu'à la présentation des membres, à des discussions sur le jeu en général et d'espace d'expression ludique.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mémoires du Marteau

Aller en bas 
AuteurMessage
Genseric
Président
avatar

Nombre de messages : 12742
Age : 40
Localisation : Fontaine l'Evêque
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Mémoires du Marteau   Sam 25 Aoû 2018 - 7:13

Je l'ai enfin retrouvé ! Après des mois et des mois de recherche, j'ai pu dénicher l'ancien lutteur connu sous le nom de "La Chtouille". Mon ancien maître m'avait toujours dit : "Rohvan, si tu veux devenir un maître à ton tour, tu dois te choisir un adversaire, te rapprocher de lui, devenir cet adversaire avant de le battre devant ses pairs pour acquérir sa puissance. Plus ton ambition grandira, plus ton adversaire devra être valeureux." Après avoir appliqué cet adage sur des combattants de seconde zone, dans les quartiers les plus sordides d'Askanov, j'étais arrivé sur cette petite place où avait été monté à la hâte un ring de combats illégaux. Au centre, les bras levés, embrassant ses muscles surdimensionnés, se tenait La Chtouille. La puissance qui se dégageait de cet homme était telle que la foule hoquetait de surprise à chaque pas - ou était-ce la terre qui tremblait sous le poids du mastodonte ? J'ai su ce jour-là que la Chtouille serait mon adversaire et que je me gorgerai un jour de cette puissance.

Mais l'homme disparut mystérieusement de la circulation et je l'ai perdu de vue... Mais c'est le passé, car le voilà qui se tient devant moi. Il est encore devenu plus puissant (et plus gras) mais il se terre dans une auberge, le Corbeau Assoiffé, dans le quartier de Kiroo. Mon quartier natal. Ironie du sort. Il oeuvre au sein d'un bien étrange cortège de personnages dont un ancien escroc, une prostituée calculatrice et un ménestrel grivois. Ces gens font tourner l'auberge. J'ai proposé mes services pour vivre au plus près de mon idole, le temps de bien l'observer. Ils ont accepté Le Marteau comme garde du corps et homme à tout faire. J'ai hâte de me mettre à l'ouvrage.

Des meurtres de femmes ont lieu dans le quartier et rendent la tenue des affaires de l'auberge et du bordel difficile. Nous avons décidé d'investiguer. Un homme grand et fort étrangle des femmes sans raison apparente. Notre enquête nous a mené vers un culte interdit, le Temple d'Abel, constitué de prêtres apostats dotés d'un pouvoir de guérison. Mais en réalité, les choses sont bien plus sordides... Un nécromant réanimerait les corps de défunts, dont celui d'un prêtre d'Abel, pour accomplir ses sinistres besognes. Nous remontons la piste de ce nécromant en nous servant des Fauves, une bande de malfrats rivale de celle qui sévit dans notre quartier. Nous verrons bien où cela nous mènera...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jdra.eklablog.net
Genseric
Président
avatar

Nombre de messages : 12742
Age : 40
Localisation : Fontaine l'Evêque
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Mémoires du Marteau   Dim 18 Nov 2018 - 8:17

Je n'ai pas eu le temps, ces jours derniers, de repenser à tout ce qui nous est arrivé depuis mon arrivée au sein de ce cortège de fous dangereux.
Mon ambition de vaincre La Chtouille a été ravalée au second plan. Il faut dire que la superbe du mastodonte qui faisait trembler les pavés d'Askanov s'est considérablement ternie. Il s'est déshonoré alors que nous étions les invités involontaires d'un curieux personnage appelé le Masque de Sang, à qui nous avons depuis lors fait rendre gorge. Ce n'est plus un adversaire digne de moi. Mais le temps passé en sa compagnie en a plus fait un ami. Et j'éprouverais une certaine amertume à le voir mordre la poussière.
Notre quartier a été le théâtre de bien sombres événements. Les eaux ont envahi les rues puis se sont retirées, mais elles ont laissé derrière elles l'odeur saumâtre de la misère et de la mort. J'avoue ne pas avoir bien compris ce qui s'est passé. Nous sommes impliqués dans les affaires de magiciens et cela me dépasse un peu. Il y a un ordre de mages, proches du pouvoir, qui tantôt nous veut à ses côtés, tantôt veut nous éliminer. Je n'étais pas le témoin du passé de mes nouveaux alliés, mais il semble qu'ils aient mis le pied dans un engrenage machiavélique qui, petit à petit, tourne contre eux.
Bien que je ne me sente en rien responsable des actes qu'ils aient pu commettre, j'ai décidé de me tenir à leurs côtés et mon sens de l'honneur m'intime donc de les aider à accomplir leur tâche. De plus, je me suis pris d'amitié avec les pauvres âmes du quartier pour lesquelles notre auberge, le Corbeau Assoiffé, est devenu le phare de la civilisation et du salut dans les marées noires qui immergent la cité.
Les rumeurs disent qu'un chef de bande pour lequel nous versons un impôt depuis plusieurs semaines cherche à se réapproprier le quartier. Et qu'il voit en nous ses concurrents. Nous n'avions pas conscience de marcher sur ses plates-bandes, mais il est hors de question que nous nous laissions faire. Nous avions pourtant organisé une belle fête en l'honneur de son anniversaire. Il y avait des filles, de la boisson, de la nourriture et La Chtouille s'est même une nouvelle fois humiliée en public pour satisfaire à cet épouvantail des rues. Notre maîtresse en arts allongés y est passée elle aussi. J'ai appris à respecter le travail des filles de joie. Il n'y a là aucune honte. Mais La Chtouille, tout de même. Quel déshonneur.
Bref, nous n'allons pas nous laisser faire. S'il veut reprendre le quartier, alors qu'il n'a rien fait pour le tirer des boues nauséabondes, il devra compter sur notre détermination. Nous tentons actuellement de conscientiser les foules pour qu'elles se préparent au combat. Mais notre ménestrel a bien du mal à trouver les mots qu'il faut. Il est plus facile pour lui de trouver des rimes en -ite ou en -ul. Le peuple semble nous suivre, mais nous avons échoué à la manufacture. Il nous faudra des armes, des bras pour les manier, mais aussi du courage et de l'organisation.
Quel sera mon rôle dans tout ceci ? Je n'en ai pas la moindre idée. Je ne suis pas un meneur d'hommes. Je ne suis pas un tacticien. Tout ce que je sais, c'est que la personne qui se trouvera en face de moi fera la connaissance du Marteau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jdra.eklablog.net
 
Mémoires du Marteau
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Inibatix : Pandawa Air/Eau au marteau lvl 105
» marteau reine
» [Héritage] Présentation des Mémoires de Kizenhrak
» [Question] Coup du marteau et engagement intentionnel [Réponse officielle]
» Un panda feu/terre lvl 80 va naître

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Forgeurs de Rêves :: VOUS VOULEZ JOUER ? :: Jeux de rôle :: Brigandyne - Rêves de Gloire-
Sauter vers: