Ce forum est celui du club de jeux des Forgeurs de Rêves (Mons) et sert à l'organisation du club au quotidien ainsi qu'à la présentation des membres, à des discussions sur le jeu en général et d'espace d'expression ludique.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Previously ... on BloodLust Métal

Aller en bas 
AuteurMessage
Seraf
Forgeur Professionnel
Seraf

Nombre de messages : 709
Age : 29
Localisation : Binche
Date d'inscription : 03/04/2017

MessageSujet: Previously ... on BloodLust Métal   Mar 12 Fév 2019 - 14:53

Prologue "Aubes Rouges"

1 er Age

Scène 1 "Vols & Voies de Faits"

Toute cette histoire débute dans l’Ouest brûlant, avec la rencontre de Akasha et Asiales. Et même si ce n’est pas bon pour votre réputation, tout commence par un vol. Vous étiez jeunes, insouciantes, et probablement bien payées pour ce boulot, mais ce n’est tout de même pas très glorieux. Enfin, on aimerait en savoir plus... 
 
Ce souvenir est lointain mais vous pouvez encore sentir la chaleur des steppes de Dumone réchauffer la peau de vos porteurs. Vous deviez enlever la fille d’un noble influent pendant le voyage de noce de la belle vers son futur époux. Celle-ci passait par la route des épices accompagnée par une partie de sa famille et d’un groupe de mercenaires pour rejoindre une grande ville ou un petit village quelconque perdu dans les steppes du trou de cul de l’ouest.
 
C’est une famille rivale, les Sirkanis, qui commanditaient l’attaque et l’enlèvement de la donzelle à des fins de rançon et de manipulations politiques.
 
Akasha et Asiales se sont donc rencontrés au cours de cette mission spécifique et ont tôt fait de faire connaissance malgré leurs différences notoires. Asiales était déjà embauchée depuis quelques jours par les Sirkanis mais la venue d’Akasha signa la naissance d’un duo plutôt hétéroclite mais dont la complémentarité au combat était évidente. Asiales était la tête et Akasha, le bras armé.
 
L’entente de notre duo était très bonne et même la porteuse d’Akasha, une batranobane plutôt hideuse au doux nom de Cindy (la douceur s’arrête ici) appréciait la présence de la porteuse d'Asiales qui était une femme superbe issue d’une famille moyennement influente. Un couple pour le moins étrange… mais bon on ne juge pas !
 
On aimerait en savoir plus sur vos exploits. Ne vous embêtez pas à tout nous raconter, et on se fiche même que tout soit dans l’ordre, mais on veut des détails croustillants, des trucs bien héroïques ou bien honteux... 
 
L’enlèvement avait donc lieu sur la route des épices et nos deux armes s’étaient alors pointées la sans aucune préparation. Asiales avait déjà élaboré un plan détaillé à l’avance pour s’emparer de l’épouse promise mais Akasha ne l’avait visiblement pas entendu de cette oreille sur le moment et avait rapidement été au contact pour massacrer le convoi.
 
La belle à kidnapper était visiblement une furie de la pire espèce et essayait régulièrement de blesser nos deux porteuses et même d’intenter à sa vie (faut dire aussi qu’Akasha avait quand même massacré proprement une partie des proches accompagnant la future mariée)
 
La suite on la connait. Cette conne est morte bêtement alors qu’il fallait la livrer vivante et notre duo décida de se faire oublier. C’est au cours d’un délassement on ne sait plus trop où qu’une troupe est venue mettre un terme à la vie des porteuses d’Akasha et Asiales.
 
Malgré tout ce merdier nos deux armes ont quand même trouvé le moyen de devenir amies. Asiales appréciait bcp de chose chez elle : sa soif de sang, son coté « petite pute » associé à un manque d’intelligence certaine (et les membres de ses victimes qu’elle laissait à sa disposition) et Akasha admirait son efficacité et sa précision qui n’était, certes, pas très amusante mais avait montré son importance à de nombreuses reprises.



Scène 2 "Dévotions & Déboires"
 
On avance un peu dans le temps, d’un petit siècle disons, et nous assistons à la rencontre entre Skahadi et Ishtar. Cette fois-ci, ce n’est pas d’un vol sordide qu’il est question, mais d’une histoire grandiose de culte divin. À moins que comme d’habitude, on ne découvre que les choses étaient un peu moins glorieuses en coulisses... 
 
Les souvenirs ne sont pas très précis et il est encore difficile de savoir ce qui a amené nos deux compères dans un coin aussi reculé que les jungles Gadhars. On est au moins sur d’une chose ! Skahadi avait là une zone de chasse immense, la forêt étant sa maison et Ishtar souhaitait fonder un culte au sein des jungles sur le thème d’un immense saurien dont sa porteuse avait visité, contre son gré, l’intérieur de la gueule. Ils s’étaient donc rencontrés sur le trajet en allant jusque sur les rives calmes et l’instinct animal de l’un et de l’autre avait fait le reste point de vue rapprochement (vous avez bien tous vu brokeback mountain ? non ?! Bon, surprise alors !)
 
Ok. C’est là que ça devient rigolo. Ou surréaliste, selon le point de vue. Vous débarquez dans la jungle, vous vous choisissez un coin et une tribu, et d’un seul coup, vous vous retrouvez avec un culte, des offrandes, des fidèles qui vous vénèrent. On va voir comment vous en êtes arrivés là... 
 
On se retrouve donc avec Ishtar, notre Arme libidineuse, qui atterri dans un coin isolé des jungles ou la tribu locale vit « à walp », ce qui ne manque pas d’attirer son attention bien évidemment. De l’autre côté, Skahadi retrouve dans cette tribu l'occasion de pratiquer les  arts et plaisirs de la chasse et elle leur enseigne les rudiments de la pêche à l’arc.
 
Evidemment il faudra ajouter à leur succès la forte impression laissée dû à l’expression de leurs pouvoirs respectifs (et à la drogue distribuée pour l’occasion 😉).
 
Le culte entier était donc tourné vers la gloire au grand T-rex dont Ishtar avait entrevu la "puissance" et le culte prenait petit à petit de l’ampleur. Les règles y étaient simples : « Ne pas s’approcher du T-rex », « ne pas faire de mal au T-rex » (lol) et « se laisser dévorer si l’occasion se présente car cela est un des plus grand honneur » (mais bien sur !). Quelques offrandes humaines étaient parfois organisées mais on ne se rappelle plus vraiment ce qui avait justifié le sacrifice de membres de la tribu…
 
Et nos deux Armes restèrent la plusieurs années dans l’insouciance la plus totale de ce qui se passait en dehors de leur cocon végétal, leurs pulsions respectives pouvant avoir libre cours loin des regards indiscrets de la civilisation.



Scène 3 "Ravages & Réunions"
On avance encore un peu. Moins d’un siècle cette fois-ci. Nous assistons à la réunion du groupe complet. Ça devrait être un truc joyeux, sympa... à moins que vous ne vous soyez rencontré dans de sales circonstances ? C’est ça, hein ? Vous vous êtes battues, vous avez tenté de vous tuer les uns les autres !? Bon, commençons par vous deux (Akasha et Asiales). Astrénor une Arme Dieu vous employant vous a convoqué. Il avait un « petit boulot » pour vous. Il s’agissait simplement de faire un tour dans le Sud, dans un coin de jungle où des Armes avait fondé leur petite religion, pour leur demander gentiment de cesser leurs conneries.

On se retrouve donc avec Akasha et Asiales qui partent pour le sud avec pour mission de mettre un terme au culte stupide de deux Armes qui s’amusent un peu trop dans leur coin. 
 
Ils ont donc géré l’approche avec la discrétion et le tact caractérisant deux Armes se retrouvant au milieu d’un environnement inconnu et hostile par nature… Ils ont tôt fait de rencontrer un petit deinonychus isolé qu’ils ont pris à tord pour le T-rex dont ils avaient entendu parler lors de la prise de la mission et ils ont été repéré (évidemment).


C’est Skahadi qui a espionné la venue des deux assaillants vers le village dans l’espoir de leur tendre un piège au moment propice ou du moins de pouvoir les empêcher de réagir une fois leurs intentions claires à l’orée du village.


C’était le plan…. A la base… et ça aurait pu être un succès pour Skahadi et Ishtar si la rencontre n’avait pas été interrompue par la venue de… (vous le voyez venir non ?) … un T-Rex ! C’est que l’odeur du sang des différents animaux tués sur le trajet de nos deux arrivants a un peu aider à mettre le saurien sur une piste alléchante. 


La suite va être rapide, le village meurt, les porteurs meurent, tout le monde meurt ! Et nos 4 armes restent la, au sol, comme des connes, pour les 50 années à venir…


Plus de village, plus de culte, mission accomplie...
 
Et pendant tout ce temps, elles parlent, s'engueulent, se découvrent, le temps passe et une nouvelle amitié se construit.


Dernière édition par Seraf le Mer 13 Fév 2019 - 14:23, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seraf
Forgeur Professionnel
Seraf

Nombre de messages : 709
Age : 29
Localisation : Binche
Date d'inscription : 03/04/2017

MessageSujet: Re: Previously ... on BloodLust Métal   Mer 13 Fév 2019 - 13:46

2 ième Age

Scène 4 "Sables & Serments"
 
On avance encore un peu, mais c’est un saut de puce cette fois-ci. À peine une cinquantaine d’années. Vous avez un peu baroudé en bande, et vous avez fini par vous retrouver mêlés aux affaires d’une famille marchande.  Pour une raison ou une autre, vous avez décidé de suivre ces gens, et de bosser à leur réussite.
 
Cette famille, c’était les Hadits, vous l’aviez rencontré sur les terres de l’Herbance, non loin d’Halinevanesnaya, dans un petit village reculé ou la famille vivait paisiblement. De fil en aiguille vous avez fait voyager ces gens, œuvré à leur réussite et parlé du culte que vous aviez fait dans la forêt et d’autres choses intéressantes.
 
Pour la première fois votre vie tournait autour d’une famille et vos porteurs étaient chacun issu de cette même famille.
 
Skahadi adorait Domir, son porteur, l’un des membres les plus discrets de la famille et le maitre-chien d’un petit élevage. Tout le monde se foutait éperdument de Domir et celui-ci appréciait plus la compagnie de ses chiens à celle de la famille en tant que telle.
 
Ishtar avait trouvé en Lila, sa nouvelle porteuse Hadits, une personne de choix pour assouvir ses pulsions multiples et « exercer ses talents ».
 
Akasha avait jeté son dévolu sur la cadette de la famille, une petite gamine fluette qui avait réussi à impressionner Akasha en réussissant à la soulever.
 
Asiales était attaché à Elnir, son coté éloquent et manipulateur avait su séduire l’Arme et son porteur était connu pour obtenir ce qu’il voulait d’à peu près n’importe qui (et très peu connu pour les pratiques qu’il exerçait loin des regards. Ces pratiques restent un secret connu d’Asiales seulement).
 
Les choses se passaient bien avec les Hadits et cette période reste dans les mémoires de chacune comme une grande bouffée d’air vivifiante dans le merdier habituel. La situation n’a évidemment pas duré et c’est dans le petit village paumé de Trousses-pagne que les choses ont dérapé. C’était un village de glaiseux cons comme une motte de terre mais dont la cohésion effrayante n’était pas prévue. C’est Ishtar qui a foutu le feu aux poudres. Ça faisait bien trop longtemps qu’elle ne s’était pas exercée et une jeune fille traînait là, au mauvais endroit, au mauvais moment, c’est tout ce qu’il y a à retenir de cette histoire avec le fait que la pauvre gamine est morte bêtement.  
 
La suite, chacun la connait, le village s’est vengé à sa façon. Asiales voyait déjà sa porteuse se faire égorger dans son sommeil alors que la porteuse coupable d’Ishtar se laissait faire pendant qu’une escarmouche la poignardait à répétition. Plus haut dans l’auberge Akasha passait par la fenêtre et se fracassait au sol. Skahadi qui était à l’écart eu juste le temps de réagir mais finit égorgé emportant 9 autres villageois dans son trépas.
 
C’était un pur massacre…
La première fois que vous avez vu Glan’drim, elle était portée par une simple gamine du village. Une adolescente discrète, qui n’avait pas participé au massacre. Tout semblait perdu, des morts dans tous les coins, du sang sur les murs, quand elle s’est levée et a tendu la main pour prendre son Arme, comme si elle la décrochait en l’air, jaillissant du vide. (posez la carte choisi au départ sur la table). Et soudain, les choses ont ralenti, tout s’est assourdi ; la violence s’effaçant comme une flaque asséchée par les soleils. Et finalement, le silence. Puis vous avez vu des gens se relever en grognant de douleur. Des ennemis et des amis, des agresseurs et des victimes.  Et vous avez vu des blessures disparaître, des yeux s’éclaircir, du sang s’évaporer. Et pendant ce temps-là, la gosse se mettait à saigner, à glisser doucement, pour finalement s’effondrer. Juste avant que sa main ne lâche l’Arme, vous avez entendu la voix de la Déesse pour la première fois. « Ne laissez pas cette folie recommencer. Ne gâchez pas ce que je viens de faire. Je crois que j’ai ramené tout le monde, mais Déliane est partie. Il faut partir ! Il me faut un Porteur ! » 
 
Les armes encore sous le choc avaient récupéré leur porteur et c’est à la matriarche Hadits que revint l’honneur de porter Glan’Drim.
 
Les Armes quittèrent le village rapidement et arrivèrent en terre Ségione peu de temps après. Chacune gérait son stress à sa façon. Akasha brisait, coupait tout ce qui se mettait en travers de sa route, Skahadi profitait des moments passé en nature et Asiales qui ne s’était pas trop rendu compte de la situation, au final , continuait ses expériences sur ceux qui rencontraient la route d’Akasha et sur quelques animaux du coin.
 
La porteuse d’Ishtar était dévastée, n’écoutait plus les sollicitations de son Arme, et elle aidait les gens autour d’elle du mieux qu’elle pouvait pour racheter sa faute.









Scène 5 "Interlude - Glan'drim"
 
Encore un petit bon en avant, mais cette fois-ci, c’est vous qui aller habiller cet espace. Lorsque vous avez choisi l’apparence de Glan’drim, je vous ai dit que ce serait une Arme essentielle pour vous tous. En fait, ce sera l’Arme la plus importante à rejoindre votre groupe, et elle va devenir centrale pour la plupart d’entre vous. 
 
Pour Skahadi c’était un réel coup de foudre qui avait ravivé en elle des parties encore inconnues de sa personnalité. Elle se sentait au maximum de sa puissance tant l’aura de Glan’drim était bonne. C’était inexplicable.
 
Ishtar était en extase devant la beauté de Glan’Drim, sa bonté d’âme était exceptionnelle et elle n’hésitait pas à venir en aide à de simples mortels. Elle avait assez d’amour pour elles quatre
 
Akasha admirait la capacité de Glan’Drim à se battre, elle tranchait le métal de façon nette, belle, implacable. Elle était puissante et délicate à la fois la ou elle croyait qu’on ne pouvait être que l’un ou l’autre. Sa précision au combat était légendaire et elle pouvait tuer d’un geste précis et souple.
 
Asiales reconnaissait le don de Glan’Drim pour les manœuvres chirurgicales, tant dans ces plans qu’au combat. Sa discussion était riche et son intelligence certaine. Elle se reconnaissait dans son coté séducteur et une certaine symbiose se créait entre elles.
 
Scène 6 "Fluide & Frissons"
 
Un matin, alors que toutes ces histoires sont déjà vieilles, ou peut-être juste après l’une d’elles, vous avez vécu un moment différent. Et par différent, j’entends un truc qui ne vous était jamais arrivé jusque-là, et qui n’est plus arrivé depuis. Et bien sûr, comme toutes les bonnes surprises, ça vous a pris au milieu d’un truc important, ou gênant, ou dangereux ... 
 
Asiales autopsiait un corps pendant qu’Akasha buvait à la taverne du coin et qu’Ishtar mangeait. Skahadi était en train de travailler la confiance avec son porteur en date pendant une session de tir à l’aveugle.
 
D’un seul coup, le monde bascule. Vos perceptions dérapent, vos cœurs s’emballent. Les Armes deviennent brûlantes ou glacées, lourdes comme le plomb ou presque imperceptibles dans vos mains. Les voix du métal hurlent dans vos têtes alors qu’un silence de mort règne partout. Les mortels vous regardent bizarrement. Ils remuent les lèvres sans que vous entendiez quoi que ce soit, et ce silence est bien plus terrifiant que les hurlements, les grincements et les chocs qui s’échappent du néant. Et tout s’arrête aussi vite que ça a commencé.
 
Ishtar a alors vu sa forme de modifier automatiquement et contre sa volonté pendant l’événement. Cela n’était jamais arrivé jusque la…
 
Glan’drim, de son côté, est restée presque catatonique après « la vague ». Prostrée, elle répète sans arrêt que « Ça vient de l’est ! C’est si puissant, si brutal ! On dirait le cri d’un monde qu’on déchire... ». Il vous faudra des heures pour la calmer. Des jours pour la rassurer. Mais la peur de ce cri ne la quittera plus, ni la certitude qu’a l’Est, un danger vous guette.
 
Scène 7 "Haches & Haines"
 
C’est donc, logiquement, dans l’Est qu’on va vous retrouver. Nous allons parler de la période la plus calme de votre vie. La plus douce pour certains, la plus chiante pour d’autres. Installés dans les terres Gornes ou pas bien loin, vous avez fini par trouver une place, un but et des façons de vous occuper, pendant que Glan’drim enquête sur la menace cachée sur ces terres, enchaînant les moments de peur panique et les années plus calmes, où votre aide et votre soutien, votre simple présence, parfois, lui rendront la vie plus facile.
 
Chacun a fait son bout de chemin pendant cette période. Skahadi fidèle à elle-même s’occupait d’un potager dans le village qu’ils occupaient alors et Ishtar entraînait sa porteuse à gérer sa nouvelle forme. Asiales s’essayait à la cuisine tout en continuant ses recherches et Akasha foutait déjà le souk en improvisant une arène de combat pour affronter des combattants en armure.
 
Si le grand vertige vous a pris par surprise, cette fois, tout a commencé par des rumeurs. Des gens de passage parlant de combat ici ou là, puis d’une guerre. Le temps que vous vous renseigniez, les choses avaient déjà pris de l’ampleur, et les premiers réfugiés passaient sur les chemins. Glan’drim était plus calme que d’habitude. Elle avait senti une menace, et maintenant que la menace était là, la peur s’effaçait devant le courage et la détermination. Elle vous conseilla de ramasser votre barda, de régler vos affaires, et de vous préparer à bouger. Quelqu’un allait venir, bientôt, et il faudrait être prêt.   
 
Les événements n’étaient pas prévus et chacun s’était relativement habitué à cette sédentarité forcée. Akasha laissait derrière elle les personnes qu’elle avait défié en combat, améliorant au passage leur talents au combat. Skahadi était en train d’œuvrer à la fin de la chasse sportive dans le coin sans grand succès. La porteuse d’Ishtar disait adieu à l’homme avec qui elle avait eu une fille du nom d’Elia. Asiales en avait assez fait et saisit l’opportunité de partir,, elle prit le départ avec son cheval.



Le « quelqu’un » dont parlait Glan’drim s’avéra être une Arme, un bouclier bizarre en pierre de Lune. Il se nommait Moonglow. Distant, pas particulièrement agressif, ni sympa en fait, il paraissait mal à l’aise avec vous. Au fil du temps, il devint évident que c’était en partie de la jalousie ou de la tension, à voir Glan’drim aussi proche de vous. Il l’appelait sa sœur, lui parlait en privé sans arrêt, même à deux pas de vous, et ne semblait pas bien comprendre votre lien.  Ce qui était évident en revanche, c’était la confiance absolue entre lui et Glan’drim, et sa certitude que les prémonitions de votre amie étaient d’une importance capitale. Puisque vous étiez prêtes à partir, cette période d’attente ne fut pas très longue. Peu après l’arrivée de Moonglow, vous avez pris la route, en direction du front. L’ennemi, la menace annoncée par Glan’drim, c’était les Piorads. Un peuple guerrier, brutal et agressif, arrivé sur la côte sans que personne ne comprenne d’où ils sortaient. Pour vous, ce fut une période horrible. Vous avez perdu des Porteurs par brassées, voyageant le long des combats pour comprendre qui étaient vos ennemis, ce qu’ils voulaient, ce qui les motivait. Glan’drim, malgré son dégoût de la violence inutile, fut de chaque expédition, s’appuyant sur vous à chaque instant. Vos souvenirs de cette époque sont peut-être confus et morcelés, mais ça, au moins, reste clair : votre groupe était plus soudé que jamais. 


 

C’est à cette période que les Armes ont rencontré Eclipse, une autre Arme Dieu complètement apeurée et paumée qui a tôt fait de rejoindre le groupe. C’est Skahadi qui s’est le plus rapproché d’elle à l’époque et a tenté de lui parler et de la réconforter.
 
Eclipse expliqua qu’elle fuyait un poursuivant du non de Blackearth, un taré de la pire espèce qui avait promis de la capturer, de trucider son porteur et de la jeter le lac ou la fosse la plus profonde possible. Le taré retrouve évidement le groupe et le combat tourna à l’avantage de ceux-ci. Blackearth fut ensevelis sous une petite motte de terre au milieu d’une tourbière et le porteur de Skahadi lui pissa dessus. Ce n’est ni classe, ni raffiné mais le message était passé. Eclipse était des votre et pas question d’y toucher.
 
Eclipse resta à vos coté un long moment, chacun ayant un contact spécifique avec elle ou son porteur
 
Skahadi ne s’en préoccupait plus trop et Akasha y voyait juste un bouche trou temporaire.
 
Asiales la trouvait intéressante tout en constatant qu’il lui manquait quelque chose et cela l’intriguait de savoir ce qui était arrivé entre elle et Blackearth et dont elle ne voulait absolument pas parler.
 
Seule Ishtar prenait vraiment plaisir à échanger avec Eclipse et son porteur. Elle l’aidait et l’intégrait du mieux qu’elle pouvait.

 
Malgré l’absence d’Armes-Dieux dans leurs rangs, les Piorads furent des adversaires formidables. En quelques années, les Gorns étaient brisés, et plus personne n’avait de doute sur le dénouement de cette guerre. Moonglow continua à passer vous voir de temps en temps, ainsi qu’une Lance bizarre, portée par un vieillard aux allures de barbare en fin de parcours. Pas causant, mais suant le pouvoir, le contrôle et la testostérone à plein pif. Et quand ce genre de mec se pointe, fait son show, mais semble mort de trouille quand il observe la situation, ce n’est pas franchement rassurant. Glan’drim insista pour rester encore un peu, cherchant encore des réponses, un indice sur l’identité des envahisseurs. Et un soir, elle disparut... 
 
La disparition dura une poignée de semaines et ce n’est même pas grâce à vous qu’elle est revenue. Les armes étaient au plus bas, Skahadi tombait dans une dépression sans précédents. Akasha explosait de colère jusqu’à déteindre sur sa porteuse en date.

Ishtar était dévastée et en colère, elle était partie à sa recherche sans jamais la retrouver, elle était rentrée bredouille.

 
Asiales le vivait très mal, elle était désemparée et œuvrait à massacrer des piorads
 
Glan’Drim réapparut au bout d’un mois, avec une nouvelle Porteuse, et s’enferma presque trois jour durant avec Moonglow, la Lance, et une drôle d’Épée de verre aux reflets noirs. Lorsqu’elle revint vers vous, elle prit à peine le temps de s’excuser de ce sale tour. L’urgence était de partir, de foncer au village et de préparer le départ des Hadits. Car la guerre ne s’arrêterait pas là, et si vos amis voulaient survivre, ce serait loin à l’ouest, hors de portée des hordes piorades.


Dernière édition par Seraf le Mer 13 Fév 2019 - 16:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seraf
Forgeur Professionnel
Seraf

Nombre de messages : 709
Age : 29
Localisation : Binche
Date d'inscription : 03/04/2017

MessageSujet: Re: Previously ... on BloodLust Métal   Mer 13 Fév 2019 - 16:44

3 ième Age
 
Scène 8 "Exil et Exal"
 
 
Scène 9 "Représailles et Rancœurs"
 
 
Scène 10 "Morts et Métaux Brulés"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Previously ... on BloodLust Métal   

Revenir en haut Aller en bas
 
Previously ... on BloodLust Métal
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Forgeurs de Rêves :: VOUS VOULEZ JOUER ? :: Jeux de rôle :: Bloodlust Metal-
Sauter vers: